La noix de coco, fruit nous faisant voyager sous les tropiques ou vers l’Asie (notamment, les Philippines) est une « fausse » noix qui a toute sa place dans notre cuisine. Elle est très riche en fibres et vitamines pour notre corps. Sa saveur douce et sucrée délecte les plus gourmands… Voici notre chronique mensuelle sur la noix de coco qui n’aura plus de secrets pour vous ! 

 

  • HISTOIRE

La noix de coco est probablement originaire du sud-est de l’Asie, elle s’est dispersée grâce à la mer (les noix ont voyagé pour s’implanter sur les plages rencontrées).

L’huile de coco est utilisée depuis la nuit des temps ; elle est peut-être le premier corps gras à avoir été utilisé en Asie et en Afrique. Utilisée dans la cuisine occidentale et américaine jusqu’au XIXème siècle, elle a ensuite été remplacée par d’autres huiles végétales. Particulièrement intéressant pour la santé, ce corps gras revient de nos jours dans nos cuisines.

 

  • QUALITES NUTRITIONNELLES

L’huile de coco contient 85% d’acides gras saturés à chaîne moyenne, c’est-à-dire rapidement digérés par la partie supérieure de l’intestin et ensuite utilisés comme énergie par l’organisme. Cela fait d’elle une huile facilement assimilable, même pour les personnes ayant un foie délicat. 40% de ces lipides sont des acides gras identiques à ceux du lait maternel, ils augmentent le taux de bon cholestérol.

Les composés anti-inflammatoires et anti-microbiens de cette huile en font une alliée précieuse des intestins ; ils aident à la protection contre les virus et les champignons divers.

Une quantité importante d’acide laurique stimule le métabolisme, permettant au corps de produire plus d’énergie. L’huile de coco aide ainsi à activer la glande thyroïde. Cette augmentation du métabolisme amène le corps à « brûler » plus de calories. Utilisée régulièrement en petites quantités, elle aide à la perte de poids.

Quant à la noix de coco, elle contient une grande quantité de fibres alimentaires (partie végétale non digérée par notre corps) ; ce qui prévient la constipation et contrôle l’appétit. L’utilisation de farine de coco dans vos prépaprations, par sa richesse en fibres, diminue l’index glycémique de vos plats et desserts.

 

  • CRITERES DE CHOIX

Toujours choisir une huile « première pression à froid » et non hydrogénée. Ce sont les garanties minimales à exiger pour votre santé.

Opter pour la noix de coco équitable et/ou issue d’agriculture biologique : un choix ayant un impact sur la rémunération et la santé des familles cultivatrices de la noix de coco. 

Pour choisir une noix de coco entière, la secouer pour savoir si elle contient de l’eau à l’intérieur. Si il n’y a pas d’eau, elle n’est plus comestible. Elle doit être intacte sans moisissures.

La noix de coco râpée, déshydratée doit être de belle couleur blanche et offrir un odeur agréable. Préférer l’achat en magasins biologiques pour éviter tout ajout de substances inutiles…

 

  • EN CUISINE

L’huile de coco a un point de fumée très élevé, elle est utilisable pour la friture, pour les cuissons au four ou pour faire sauter les légumes.

Elle remplace n’importe quel autre corps gras ; liquéfiée, elle entre dans la préparation de la vinaigrette pour les salades de crudités.

Cette huile remplace l’huile de palme dans les pâtes à tartiner car elle présente les mêmes caractéristiques structurelles (solidification à température ambiante).

Elle apporte son léger goût de coco dans les curry de légumes, dans la béchamel, dans la mayonnaise.

Le lait de coco et/ou la crème peut remplacer n’importe quel lait animal ou végétal dans les desserts. Il peut servir comme support de sauce dans les curry ou autres plats mijotés de légumes.

La noix de coco râpée est souvent utilisée comme agrément et décoration des les desserts. Elle peut venir enrichir un appareil de tarte, des biscuits et gâteaux etc…

 

  • CONSERVATION

Dans son pot d’origine, à température ambiante s’il n’y a pas de grandes variations de température. Sinon, la garder au réfrigérateur.

En huile de friture, il est important de la filtrer à chaque utilisation. Elle se conserve au maximum 2 ans.

La noix de coco râpée se conserve quelques mois au réfrigérature dans un récipient hermétique pour éviter l’oxydation.

Fraîche, la noix entière se conserve deux semaines à température ambiante ou un mois au réfrigérateur. 

 

  • RECETTES

Nous vous proposons de goûter et de découvrir la noix de coco à travers ces deux recettes, testées et approuvées par l’équipe de Trouversonequilibre.com.

Cookies choco-coco

Tarte aux poireaux, curry & coco

Belle dégustation !

 

Dans l’espace commentaires ci-dessous, partagez-nous comment utilisez-vous la noix de coco en cuisine ?

 

 

 

Share This